Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Que dit la loi sur les casques moto ?

Afficher l'image d'origine

Un petit point sur la législation s’impose quand on parle de casques. Je sais, c’est relou, mais il y a tellement de rumeurs qui circulent que je vais essayer de mettre les choses au clair rapidos une bonne fois pour toutes (quel prétentieux je sais, mais la pédagogie c’est mon vrai taf alors j’ai le droit de me la péter, na!) Puis une fois que c’est fait, ce n’est plus à faire et on est tranquille pour la suite.

1- La date de péremption au bout de 5 ans est un mythe. C’était une recommandation pertinente dans les années 90 car la peinture, non traitée UV à l’époque, s’abîmait et fragilisait le casque. Aujourd’hui, tant que tu ne tombes pas avec, tu peux rouler avec ton casque en toute sécurité.

Le meilleur indicateur d’usure, celui que tu dois surveiller, c’est le tassement des mousses. A partir du moment où ton casque ne te serre plus aux joues, il faut penser soit à le changer, soit à changer le calotin (toutes les marques le proposent en « pièces détachés », comme la visière d’ailleurs). Pour les poilus, sachez qu’une belle barbe bien corrosive accélère vachement les choses. C’est du vécu. Après, en général, tu te lasses souvent de la déco de ton casque avant d’en arriver à l’aplatissement complet des mousses…

2- Les écrans fumés sont interdits à partir d’un certain pourcentage d’obscurcissement (30%). En dessous, c’est autorisé mais pas de nuit, ce qui me paraît logique. Les visières en iridium (celles où tu peux te voir dedans comme dans un miroir), c’est mort. Cependant, quand tu achètes un casque avec une visière fumée, le vendeur doit obligatoirement te fournir une visière neutre. A mon humble avis, la visière noircie, sur route ouverte, c’est un luxe pour passager. J’y ai pas encore trouvé d’utilité autre qu’esthétique en terme de conduite (j’ai un double écran solaire pour ça, bien plus fonctionnel, voire ma paire de fausses Ray Ban). Mais les goût et les couleurs… 

3- Les quatre autocollants réfléchissants qui ruinent ta déco sont obligatoires. C’est une fierté française, nous sommes les seuls au monde à subir cette mesure. Efficacité ou pas ? J’me prononce pas, mais c’est obligatoire donc… Il y a par contre un flou juridique sur les dimensions et sur la couleur. Tu peux donc t’amuser à gruger un peu en donnant une forme sympa aux autocollants. Mais du coup si le roussin veux te faire suer, il te dira que ça va pas. Prévois quand même un jeu d’autocollants « classiques » sous ta selle, car s’ils jugent ton casque pas assez fluo, les forces de l’ordre sont en droit d’immobiliser ton véhicule.

Bien sur, toutes ces règles sont plus ou moins observés par nos gendarmes qui ont quand même une tendance générale à ne pas trop te mettre la misère avec ce genre de détails. Disons qu’il y a une sorte de tolérance. A condition de ne pas les chercher en faisant un rupteur devant la caserne ou en prenant de haut le pauvre troufion qui t’a flashé à 200 à l’heure. Mais ça, c’est du bon sens. Et, pour en connaître quelques uns, les bleus en ont aussi.

4- Les normes d’homologation des casques moto

En France, vous devez porter un casque homologué pour circuler avec un 2 roues motorisées. Ainsi, vous ne pourrez pas rouler avec votre magnifique Arai acheté aux États-Unis. Il faut être conscient que les assurances risquent de ne pas jouer en cas d’accident.

Quentin ou Cigalou pour les intimes est un motard passionné qui roule en Suzuki V-Storm 1000. Sa passion lui vient de son père déjà motard. Originaire du chud, il a été prof d'histoire dans le 93 et il nous a lâché pour aller enseigner au vert en Ardèche. Il nous fait vivre son quotidien de motard sur son Blog qui est devenu au fil du temps un véritable webzine communautaire. Découvrez ses textes pleins d'humour sur Viedemotard
Bitnami