Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

L’essai du blouson 3 en 1 Macna Redox

Un look « chanmé »

Ça ? Une veste de moto ? Quand les copaingues d’Ixtem me l’ont sorti du carton, entre ses motifs camo et sa capuche, je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux bambins à qui j’essaye vaguement d’enseigner l’histoire dans le 93. Au moins, je serai dans l’ambiance gangsta rap locale. Et, ça n’a pas manqué, elle a eu un sacré succès au swagomètre : mes collégiens ont adoré. Pardon, ils l’ont trouvé « chanmé ». Le verdict fut le même dans la salle des profs à 70% féminine (pensez à devenir prof les mecs). Qu’on se le dise, avec sa coupe fitée juste ce qu’il faut et ses coques quasi invisibles, on est loin du cliché du blouson de moto. Esthétiquement, c’est du jamais vu, ça dépoussière nos habituelles vestes textile en général tristes à pleurer. On est radicalement dans la « street culture» et ça déchire grave !

Blouson Macna porté par Cigalou

Un blouson qui cache bien son jeu…

Bon, sauf qu’on fait pas du skate nous, on fait de la bécane. Mais s’il y a bien quelque chose qui est camouflé dans cette veste, c’est son côté ultra-technique. C’est un vrai blouson multi-saison pour rouler toute l’année. Il repose sur le principe du 3-en-1 :

une couche extérieure équipée d’agréables ventilations pour faire circuler l’air l’été. En plus, les manches, bien ouvertes au niveau du poignet, sont un véritable ventilo à elles seules. Même à très basse vitesse, dans les bouchons, tu respires.

Ensuite, il y a la membrane imperméable en Raintex (tout est dans le nom). Je l’ai testé sur un Paris-Dijon sous la flotte : no soucis, pas une goutte n’est passée.

Enfin, elle a une doublure thermique pour rester au chaud l’hiver. Je ne l’ai pas encore portée mais je ferai un complément d’essai cet hiver sous la neige. Si possible en l’associant à l’ingénieuse option «  Hot Vest ». C’est un petit chauffage électrique qui se scratche sur la doublure. Avec ça, je te raconte pas comme je me languis d’aller faire le malin en tee-shirt dans les hivernales…

Blouson Macna Redox, les doublures

Cerise sur le gâteau, Macna c’est la marque qui a inventé la matière « Night-Eye ». En gros, la nuit, les larges bandes grises que tu vois sur le côté de la veste deviennent réfléchissantes. Magique ! Et je peux te dire que quand t’es tous les jours aux heures de pointe sur ta meule, au milieu des caisseux rentrant du boulot les yeux bien fatigués, ben ça rassure. Et franchement, rien que pour avoir cogité à comment te sauver les fesses sans tuer ton look, j’ai envie de dire merci aux ingénieurs néerlandais.

Des poches de Minimoys

Après quelques ballades à la journée, un beau road-trip et un usage quotidien dans des trajets Paris-Banlieue, j’y ai trouvé quelques défauts. Faut bien que je serve à quelque chose non ?

Le truc qui m’énerve, c’est ses poches. Certes, il y en a plein : 6 en tout. Super. Sauf qu’à part un jeu de clefs ou un paquet de mouchoir (oui, c’est l’époque des allergies), dur de rentrer autre chose dans 5 d’entre elles. Mes paluches passent à peine dans les latérales ! Seule la poche intérieure fait vraiment le taf avec une capacité tenant du puits sans fond (j’y rentre les papiers de la bécane, le larfeuil, le téléphone et y a encore de la place).

La capuche, même si elle est bien pensée, crée malgré tout des turbulences supplémentaires et fatigantes sur des longs trajets à rythme soutenu. Personnellement, je la dézippe avant une grosse sortie. Je craignais que ce soit moche, mais en fait le blouson garde son charme même sans cet accessoire.

Enfin, si les protections aux coudes et aux épaules sont hyper chiadées et agréables à porter – façon D30 –, la dorsale est juste un bout de mousse symbolique. A remplacer donc.

L’art du détail qui tue

J’avoue – très sincèrement – que je peine à y trouver d’autres défauts. Cette veste Macna Redox est en fait un véritable coup de cœur, tant sur le plan esthétique que technique. Je n’ai plus envie de mettre mon cuir tellement tout est plus « facile » avec elle. Y a pas à dire, ils l’ont vraiment réfléchi les gonzes. C’est un régal de détails et de finitions. Tiens, par exemple, ce petit clip qui permet à la capuche de ne pas flotter au vent. Ou encore les fixations toutes en « zip » entre les différentes couches de la veste. C’est homogène, c’est pratique et c’est solide. On est loin des habituels boutons pressions dans les manches qui se barrent une fois sur deux en passant le bras.

Blouson Macna Redox Capuche

Et puis, elle est très légère et ultra-confortable à porter, donnant plus l’impression d’une veste « technique » de randonnée ou de vélo que d’une veste de moto.

La Macna Redox, pour qui ?

Alors, à qui je peux conseiller ce blouson ? Ben le spectre est assez large en fait. On va commencer par l’évident. C’est top pour les urbains qui veulent aller bosser sans forcément afficher leur « motartitude » à leurs collègues. Niveau look, que tu aies un roadster, un scoot, une truc de hispter, un custom ou un trail, le côté capuche/camo (notamment dans la version noire essayée) passe très bien. Petit bémol esthétique peut être pour ceux qui roulent en sportive (pour moi, qui dit sportive, dit cuir racing). C’est aussi – et surtout – une veste de moto pour ceux qui roulent 365 jours sur 365. Et ça c’est à mes yeux – avec son originalité – ses deux très gros atouts. Et du coup, quand tu calcules ce détail, tu réalises que son prix est très raisonnable. Enfin, qui dit veste pour toute l’année, dit veste hyper modulable pour baroudeurs au long cours qui dégustent parfois sur un même périple toutes les formes possibles de météo.

Un blouson de ville stylée, pour rouler toute l’année, et toujours volontaire pour un road trip. Personnellement, je crois que j’ai trouvé l’équipement qui correspond exactement à mon type de pratique. Et toi ?   

Quentin ou Cigalou pour les intimes est un motard passionné qui roule en Suzuki V-Storm 1000. Sa passion lui vient de son père déjà motard. Originaire du chud, il a été prof d'histoire dans le 93 et il nous a lâché pour aller enseigner au vert en Ardèche. Il nous fait vivre son quotidien de motard sur son Blog qui est devenu au fil du temps un véritable webzine communautaire. Découvrez ses textes pleins d'humour sur Viedemotard
Bitnami