Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Les pieds à moto cela se protège !

Si l’on exclu mes compatriotes de la région PACA chez qui c’est une tradition presque aussi enracinée que la bouillabaisse, on voit de moins en moins de motards en tongues. (Oui, je peux taquiner les sudistes vu que j’en suis un). Je pense que les moto-écoles en demandant de plus en plus à leurs candidats de porter une paire de bottes ont grandement contribué à cette évolution des mentalités. Et c’est très bien !

tongs-ktm-logo-2016

Car, en effet, à moto il faut protéger tes petits petons tout mignons avec un équipement dédié à cet usage. La première raison est bien entendu ta sécurité. Forcément, en cas de chute, à moins d’appliquer au sens littéral l’expression les « quatre fers en l’air », tu vas forcément essayer de stopper la glissade avec tes pieds. Résistance à l’abrasion, à l’arrachement, protection de la malléole et de la cheville sont indispensables. Mais au-delà de la gamelle, porter des chaussures ou bottes de moto c’est tout simplement plus confortable sur les long trajets, plus adapté. Notamment l’hiver où à part mettre des après-ski, je ne vois pas ce qui peut être plus efficace qu’une paire de bottes contre le froid et la flotte… Et enfin, si comme moi tu as déjà essayé de rouler en baskets « classiques » sur ta brêle par fainéantise ou soucis d’économie, tu as du vite te rendre compte que la moto est une véritable machine à flinguer tes shoes : usure accélérée à l’endroit du sélecteur de vitesse, traces noires de cambouis, etc. Bref, même si t’es le dernier des radins, ça peut être vachement intéressant d’avoir cet accessoire dans ta garde-robe motarde.

Bien entendu, les équipementiers – par humanisme il va s’en dire – se sont chargés de diversifier leurs offres afin de coller au mieux à ta pratique et ton style de conduite. Tout le monde devrait donc trouver chaussure à son pied ! (Impossible de ne pas la faire).

Les bottes moto « touring »

 Il y a tout d’abord la botte « classique », de plus en plus appelée « touring » ou « tourer ». En gros, c’est une botte assez typée moto, généralement en cuir. Elle est souple (grâce à de larges soufflets d’aisance) et imperméable afin d’offrir le maximum de confort sur les longs trajets. Elles vont être plus ou moins chaudes selon les modèles afin de s’adapter à la saison. Après, avec une bonne paire de bottes moto (et une bombe de désodorisant), tu peux rouler toute l’année. I did it. En revanche, leur look reste assez sommaire même si de plus en plus des gammes de bottes « crossover » sont à tomber par terre avec leurs sangles façon off road. Enfin, dans tout les cas, c’est difficile de les cacher sous le pantalon de costard. C’est des bottes pour rouler. Parfaites pour le weekend et partir en road-trip.

Exemple : les bottes Alpinestars Web Gore-Tex

Bottes Alpinestars Web Gore-Tex

Les chaussures ou baskets moto

Pour tous les jours, les marques ont justement fait d’énormes avancées ces dernières années. Fini les santiags de biker au taf. Désormais tu peux avoir le même look que ton collègue qui vient pointer en Kangoo sans rechigner sur ta sécurité pour autant. Au début, c’était des « mini-bottes », encore très typées moto dans le look. Mais désormais tu as le choix entre différents modèles de chaussures parfaitement urbaines. Ça va de la pompe de costard en beau cuir vieilli à la sœur jumelle de ta Converse. Il y en a pour tous les goûts, tous les styles. Outre leur aspect « camouflage civil » pour le motard du quotidien, elles ont l’avantage d’être plus légères et faciles à porter qu’une paire de bottes. Bien entendu, vous vous doutez bien que j’ai depuis longtemps adopté ce type d’équipement dans ma salle de classe. Et chaque année les élèves n’en reviennent pas quand je leur avoue que mes baskets trop stylées de mec de la street sont en fait des machins exprès pour la moto.

Exemple, l’un de mes modèles préférés que l’on va tester sur la durée : Chaussures moto TCX X-GROOVE GORE-TEX®

Chaussures moto TCX X-GROOVE GORE-TEX

Les bottes moto racing

Ensuite, il y a tout le contraire. Les-bottes-qu’on-sait-que-c’est-des-bottes-de-moto : les bottes racing. Là on cause au pistard, à celui ou celle qui roule en R1. Cet équipement est prévu pour chuter à très grande vitesse, pas pour faire un footing. Très rigides, renforcées de partout, équipées de sliders, les bottes racing ne font aucune concession à l’efficacité. On met tout dans la performance et la sécurité. Le confort ? Je te rappelle que tu es assis sur une sportive. Esthétiquement, elles sont souvent très colorés et leur formes anguleuses ne peuvent laisser indifférent. On aime ou on aime pas. Comment ça t’as deviné que j’aimais pas ? C’est que je roule en V-Strom moi, alors le racing tu sais…

Exemple de bottes racing avec la marque anglaise RST partenaire du Tourist Trophy : bottes RST Tractech Evo

Bottes RST tratech evo

Les bottes cross / trail

Enfin, il ne faut pas oublier les boueux. Il existe deux grandes catégories de bottes tout-terrain : Les bottes de cross et celle de trail.

Leur point commun d’abord. Elles montent très haut pour protéger quasiment du bas du genou au gros orteil. Elles se serrent par des sangles rappelant les joies des chaussures de ski. Ces bottes doivent être rigides pour plusieurs raisons. La plus évidente, la chute dans les cailloux (ou ne serait-ce que poser le pied en catastrophe sans se torde la cheville). Mais en off road on roule debout, elles sont par conséquent une aide remarquable pour rester sur la brêle dans la réception des sauts ou tout simplement dans les pistes défoncées. Et bien sûr, surtout sur les vieux trails et leurs gros monos, ne va pas t’amuser à kicker sans bottes. Beaucoup se sont cassés la jambe sur un retour de compression…

Les différences par contre : la botte de cross est prévue pour encaisser des projections de pierres. Elle est donc bardée de coques en plastique dur. La botte de trial ne sera jamais malmenée de la sorte et doit en revanche élargir ses soufflet pour gagner en aisance dans les numéros d’équilibriste au sommet des rochers. Mais là où tu vas vraiment distinguer l’une de l’autre, c’est à leurs semelles. Sur la botte de cross, elle est en « écailles », très lisse, afin de faire glisser son pied au sol dans les virages relevés. Sur celle de trial, ce sont des crampons rappelant des chaussures de randonnée pour au contraire bien adhérer aux cales-pieds. Je conseille donc cette seconde au traileux désirant s’encanailler dans les chemins.  

Exemple de la botte trail que le boss d’Ixtem Moto utilise au quotidien : les bottes moto Gaerne Midland      

Gaerne midland

Bien entendu, tous ces équipements répondent à des normes très strictes pour gagner le droit à leur qualificatif de bottes ou chaussures de moto. Attention, certaines marques vendent des modèles typés motos mais pas aux normes pour autant. Il y a donc deux-trois trucs à savoir sur l’homologation que tu peux découvrir ici afin de ne pas partir avec des tongues en se croyant protégé sous prétexte quelles sont en kevlar…

Quentin ou Cigalou pour les intimes est un motard passionné qui roule en Suzuki V-Storm 1000. Sa passion lui vient de son père déjà motard. Originaire du chud, il a été prof d'histoire dans le 93 et il nous a lâché pour aller enseigner au vert en Ardèche. Il nous fait vivre son quotidien de motard sur son Blog qui est devenu au fil du temps un véritable webzine communautaire. Découvrez ses textes pleins d'humour sur Viedemotard
Bitnami