Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Les mains : qu’est-ce qu’un gant moto doit protéger en fait ?

Comme souvent, dès que l’on parle matos moto, il y a son inévitable lot de légendes urbaines. Moi-même longtemps « victime » de ces dernières, j’imagine que ça pourrait être utile à d’autres d’y revenir dessus.

Première chose, si tu veux être protégé un minimum en cas de chute, il te faut des gants à ta taille. Tu rigoles, mais je me souviens que ma première paire était en taille XXL. Sachant que je fais en réalité du 10, soit un modeste L. Ben ouais, je voulais un truc confortable. Heureusement, chance du débutant, je ne me suis pas vautré avec, car autant te dire que j’aurais eu deux pizzas à la place des mains une fois que ces derniers auraient valdingué je ne sais où.

Pour connaître ta taille de gants si c’est vraiment ta première fois de chez première fois, tu peux faire la moyenne de la largeur de ta main additionnée à sa longueur (de la paume au majeur) et hop, t’as ta taille. Autre technique, tu sors ton mètre de couturière. Comment ça tu n’en as pas, non mais allo quoi ? Il faut toujours avoir son mètre souple. Et avec tu fais tout simplement le tour de ta paume à l’endroit le plus large. Tadamm. Bref, plus aucune excuse pour rouler avec des gants trop grands ou trop petits.

Ensuite, réfléchissons-un peu. Attention, je vais enfoncer de sacrées porte ouvertes, il va y avoir du courant d’air. Quand tu tombes, quel est ton premier réflexe ? Mettre les mains vers le sol bien sûr, les doigts biens écartés. Donc quel est l’endroit qui va vraiment morfler grave ? La paume. Ici, qu’on se le dise, le cuir est à ce jour indétrônable. Évite autant que possible le gant tout textile. Soit tu optes pour de la vachette simple et durable, soit pour de la chèvre, hyper souple donc plus confortable (mais qui s’use plus vite). Privilégie les gants qui ont une petite protection en plastique dur sur le bas de la paume, ça va te permettre de « glisser » dessus et donc de retarder le phénomène d’abrasion du cuir.

P1070658

Enfin, vitesse oblige, en cas de beau toboggan sur la route tu risques aussi de frotter sur le latéral du gant. Fais gaffe, c’est souvent oublié faute d’être esthétique, mais le renfort supplémentaire sur le côté du petit doigt (une couche de cuir de plus ou un tampon en plastoc) peut aussi te sauver la mise. D’ailleurs, sur les gants racing, le p »tit doigt est souvent « attaché » à l’annulaire pour éviter de casser net sous la pression. Et tu as encore envie de faire de la moto après tout ça ?

P1070660

La bonne nouvelle, c’est que la protection des phalanges souvent en imitation carbone hyper stylisée, ça fait super badass, mais c’est un chouia de la frime. Ben oui, tu tombes souvent les paumes en l’air toi ? Au mieux, ça peut te protéger du choc frontal avec une caisse, et encore, il te faudrait faire un vol plané point fermé façon Superman. Après, si tu les as, c’est mieux bien sûr, qui peut le plus peut le moins.

P1070661

Mais avant de foncer sur une paire de gants affichant fièrement cet accessoire comme argument de vente, vérifie que sa paume soit bien en cuir…

Quentin ou Cigalou pour les intimes est un motard passionné qui roule en Suzuki V-Storm 1000. Sa passion lui vient de son père déjà motard. Originaire du chud, il a été prof d'histoire dans le 93 et il nous a lâché pour aller enseigner au vert en Ardèche. Il nous fait vivre son quotidien de motard sur son Blog qui est devenu au fil du temps un véritable webzine communautaire. Découvrez ses textes pleins d'humour sur Viedemotard
Bitnami