Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Comment choisir son casque cross ?

Le casque reste l’équipement de protection le plus important pour pratiquer le 2 roues, choisissez le avec précaution et utilité selon votre fréquence d’utilisation et bien évidement votre budget. En effet, plusieurs critères lors de l’achat peuvent vous permettre de gagner en confort.

La Légèreté

Selon le modèle du casque, le poids peut varier de plusieurs centaines de gramme (en effet moins d’un kilo pour les plus légers jusqu’à 1300g pour les plus lourds). Bien évidemment un casque léger vous garantira un confort supplémentaire mais encore une fois, en avez-vous l’utilité ?

La fréquence d’utilisation et la discipline pratiquée vont être capitales pour avoir une meilleure idée… Commençons par la pratique du motocross qui va être un effort bien souvent court et intense (course de 20 min en moyenne), où la différence de poids sur une courte durée au niveau des cervicales ne sera pas conséquente. Si vous pratiquez cette activité occasionnellement, l’intérêt d’investir dans un casque « haut de gamme » léger devient dérisoire.

Concernant la pratique de l’enduro où contrairement au motocross nous nous retrouvons sur une durée d’activité bien supérieure, le poids peut jouer un rôle plus important. En effet, après plusieurs heures de chemins dévalés, voire des journées entières pour les plus chevronnés, les 300g de différences se feront ressentir avec la fatigue accumulée. Encore une fois, si la pratique de l’enduro rime avec promenade dominicale un dimanche par mois… A vous de voir !

casque cross Freegun

Les mousses

Nous vous rappelons qu’il faut essayer le casque de façon à vérifier le serrage au niveau des joues en contact avec les mousses pour trouver le bon compromis…

L’intérieur de votre casque se compose de plusieurs mousses bien souvent démontables (à vérifier lors de l’achat) pour une meilleure hygiène sur la longévité du casque. Il est certain qu’un lavage est préconisé après avoir passé la journée à pousser la moto dans un pierrier sous 40° ou avoir effectué 3 manches de 30min dans la poussière sur un terrain de cross. Sur le haut de gamme, les mousses seront dans un matériau plus résistant, plus absorbant et dans une matière plus agréable au niveau des joues. Certaines marques proposent des mousses à mémoire de forme et également ajustable par un système de pompe (Scorpion par exemple) pour un maintien et un confort encore améliorés.

Enfin, différents types de fixation plus ou moins résistants et simples d’utilisation existent (bouton pressoir, scratch), n’hésitez pas à tester la modularité du système selon les marques lors de votre achat.

Conception

Tous les casques répondent aux normes européennes niveau sécurité (homologué CE), mais différentes matières de fabrication, de forme et de design sont disponibles sur le marché.

Il existe deux grandes familles de casque :

Les casques en fibre (carbone), les plus légers sur le marché, et bien évidemment les plus onéreux et les casques en polycarbonate (matière plastique) que l’on retrouve sur la plupart des casques sur le marché.

Concernant la forme, chaque marque possède sa touche personnelle en terme de design mais quelques éléments comme le nombre d’aérations directement insérées dans la coque ou l’ouverture visuelle plus ou moins importante ne sont pas à négliger selon votre type, niveau et fréquence d’utilisation.

Shoei VFX

Système d’attache et homologation

Actuellement, deux systèmes d’attache existent sur le marché, le système double D et la boucle micrométrique.

Pour le TT, seul le système double D est homologué en compétition, certes plus compliqué à accrocher il vous garantit une protection d’attache optimale. Faites très attention à bien comprendre le système, vous vous doutez qu’une mauvaise manip peut être fatale.

Boucle double D

Concernant la boucle micrométrique et la boucle à clips (même système qu’une ceinture automobile), très faciles d’utilisation, elles peuvent être utilisées pour des pilotes sans ambition sportive qui apprécieront la facilité d’utilisation lors d’éventuelles balades.

Les casques achetés sur le territoire français seront homologués, vérifiez tout de même le sigle « CE » bien souvent cousu au niveau de la jugulaire. Enfin, n’oubliez pas que les casques sont homologués 5 ans pour toutes compétitions sportives sur notre territoire.

Vous n’avez plus qu’à vous faire plaisir avec le casque cross qui vous semblera le mieux adapté à votre pratique et envie, choisissez une déco qui vous correspond et allez y doucement… Un dernier conseil, quand vous achetez un casque cross, il vous faudra un masque pour vous protéger le visage des projections.

Enfin, n’oubliez pas qu’il faut changer de casque après chaque grosse chute.

Tomy a rejoint l'équipe d'Ixtem Moto cet été. Passionné de cross, il roule depuis l'âge de 5 ans. Il a participé au championnat de France Elite pendant 6 ans. Vainqueur du Trophée KTM en 2007, il vous transmettra régulièrement ses conseils pour pratiquer le tout terrain
Bitnami